Unité de Recherche 7

Héritage Islamique

L’héritage islamique (turâth) représente un immense patrimoine constitué par l’ensemble des écoles juridiques, théologiques, linguistiques philosophiques et mystiques sunnites et shiites confondu. Ce turâth est l’une des composantes de l’identité collective musulmane, il doit avoir à ce titre toute notre attention. Une communauté coupée de son héritage est une communauté déracinée et potentiellement aliénable voire susceptible d'asservissement.

Entre détracteurs du turâth qui considèrent que celui-ci représente la principale cause du sous-développement des musulmans et les apologues du turâth qui considèrent toute initiative nouvelle dans le champ thélogico-juridique comme une hérésie. La Fondation Lastorlabe se place dans une position intermédiaire. L’unité de recherche Héritage islamique procèdera à un inventaire et une analyse du turâth légué par les savants musulmans (toute tendance confondue), pour en tirer le meilleur et critiquer ce qui est dépassé, désuet et dont l’application constitue, dans le meilleur des cas une régression et dans le pire un danger.

Lorsque nous évoquons l'héritage islamique nous parlons en réalité d'un gigantesque lègue produit dans de multiples disciplines par les savants en quinze siècles d’histoire. Nous ne pouvons donc pas considérer ce contenu comme un simple archive, sur lequel nous allons opérer une critique. Celui-ci possède une logique de fond qui le sous-tend, des principes, des finalités et des valeurs qui l'animent et une vision qui le surplomb. Les dires des savants qui composent cet héritage sont d’actualités à mesure qu'ils soient en cohérence avec la logique générale de la législation et en concordance avec ses objectifs supérieurs permettant d’apporter les solutions attendues pour notre temps. L’une des priorités de l’unité recherche Heritage islamique, c’est de mesurer la fidélité de "certains avis" avec cette logique générale, et de critiquer les réflexions qui ne lui sont pas fidèle.

 

Ce qui est indispensable d’un point de vue analyse de ce turâth, c’est de saisir pour chacune des générations de docte qui a contribué à son élaboration les enjeux et les ressorts qui ont présidés leurs épistèmes et leurs paradigmes. Il faut analyser les conjonctures qui ont conduit aux traitements de certaines questions juridiques et théologique et à l’émergence de concepts et des méthodologies. Un historien des idées confirmera aisément que les savoirs islamiques se sont édifiés aux grés des problématiques rencontrées et des aspirations voulues. Cette production porte d’une certaine manière les stigmates des problèmes aux quelles les musulmans ont dû faire face. Traiter la question de la sorte revient à « désacraliser » le travail des savants, y compris la question de la méthodologie. Il ne s’agit certainement pas d’effacer d’une traite, comme le revendiquent certains modernistes le travail des savants précédents, ni de rester figé sur leurs acquis comme le souhaitent les traditionnalistes, mais de proposer une réflexion à la lumière des défis contemporains inspiré par notre immense héritage scientifique. En somme c’est d’être responsable.

 

Ce patrimoine recèle de grands trésors qui méritent d’être connus. Cette unité de recherche veut travailler dans ce sens en mettant à jour des œuvres précieuses et des références, pour les chercheurs dans le patrimoine islamique.

 

L’unité de Recherche Héritage islamique s’articulera autour de ces cinq thématiques :

- Processus de constitution et d’évolution de la pensée Juridique

- Processus de constitution et d’évolution de la pensée théologique

- Processus de constitution et d’évolution de la pensée mystique

- Processus de constitution et d’évolution de la pensée linguistique

- Processus de constitution et d’évolution de la pensée philosophique

 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey