Unité de Recherche 3

Cosmologie musulmane

Malek Bennabi disait : « Une civilisation est le produit d'une idée fondamentale qui imprime à une société pré-civilisée la poussée qui la fait entrer dans l'histoire. Cette société construit son système d'idées conformément à cet archétype. Elle s'enracine ainsi dans un plasma culturel originel qui déterminera tous ses caractères distinctifs par rapport à d'autres cultures, d'autres civilisations. »

Il en résulte qu’une civilisation progresse à mesure qu’elle soit fidèle à cet archétype, son éloignement sera la cause de son entropie. La compréhension d’une civilisation dans ses divers aspects passe par l’identification et l’activation de ce paradigme, pour être en capacité de la revivifier lorsqu’elle connaît des moments de régression. 

Toute civilisation est tributaire pour sa constitution, sa pérennité et son développement de trois facteurs : une idée de l’existence et de la vie, un leitmotiv qui traduit cette idée dans la réalité humaine, et un environnement propice à la volonté civilisationnelle. La civilisation musulmane, ne fait point exception à cette règle, elle possède en tant que projet matériel de l’islam sa « weltanschauung ». La conception de Dieu, de l’univers et de l’homme en constituent les principaux paradigmes.

Cette unité de recherche vise à établir des études pour saisir en quoi et pourquoi ces paradigmes constituent un substrat important pour l’épistémologie musulmane. Comment peuvent-ils nous aider à problématiser l’actualité ? Trouver à partir de la prise en considération de cette vision, les solutions adéquates et établir une théorie de la connaissance pour in fine proposer un modèle civilisationnel.

La vice gérance (al-khilâfah) peut constituer l’une des matrices de notre vision du monde. Nous accorderons une attention particulière, dans cette unité de recherche, à ce concept en tant que raison existentielle de la présence de l’homme, et dont la concrétisation est une mise en action de notre « weltanschauung » de notre vision du monde.

Les conceptions qui sous-tendent la théorie de la connaissance musulmane, sur lesquelles se fondent le modèle civilisationnel islamique et qui forment la cosmologie musulmane, ne sont pas sujettes au changement comme dans certains modèles, pour la simple raison que ces dits concepts, sont tirés des textes scripturaires. Ils ne sont point le fruit d’une spéculation « philosophique » mais font l’objet d’analyses profondes à partir des outils méthodologiques qui sont celles des fondements du droit (Usūl al-fiqh) et des finalités de la législation Maqâṣid ash-sharî’a. La compréhension et la façon d’appréhender le paradigme peuvent sans doute évoluer au fur et à mesure que nous cumulons du savoir, sans jamais remettre entièrement en question ces conceptions.

Le schème que cette unité adopte est un réel changement dans la façon d’appréhender ces questions. En effet, lorsque le crédo classique se concentre essentiellement sur l’aspect métaphysique avec une prédominance de discussion sur l’entité Divine (accompagnée de divergences interminables), dans la Fondation Lastorlabe, la question des attributs prendra un tout autre sens dans une triple dimension : dogmatique, juridique, et spirituelle, en la concentrant sur les principes, les valeurs, et les qualités que comportent ces attributs Divin, dans une perspective de réfléchir à la manière de les concrétiser sur terre en tant que vicaire de Dieu.

 

L’unité de recherche cosmologie veut partir du Tawhid et de la vision métaphasique et anthologique Coranique, pour déterminer une conception globale de la création, de l’homme, de la vie, de la mort, de l’existence qui sera le cadre de notre modèle civilisationnel. Ce cadre sera un fort appui pour la production juridique dans son sens le plus large. Pour concrétiser cette démarche vers une réelle revivification du tawhîd, nous devons en premier lieu comprendre et appréhender le tawhîd, puis le théoriser et l’encadrer de sorte qu’il soit une référence pour la pensée et l’action, enfin activer le tawhîd de manière à ce qu’il se transforme en action. C’est l’une des rudes tâches que la Fondation Lastorlabe s’est fixée.  

 

L’unité de Recherche « cosmologie musulmane » articulera quatre thématiques pour comprendre et définir la conception qui sous-tend la civilisation musulmane, son évolution, ses caractéristiques :

  • La conception de Dieu.

  • La conception de la création.

  • La conception de l’homme.

  • Présence de l’homme sur terre.

 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey